Implant dentaire Zircone

L'implant en Zircone

Le remplacement des dents absentes par la mise en place d'implants est actuellement la solution à privilégier. Il n'est alors plus question de mutiler les dents adjacentes souvent saines pour faire un bridge, ou même de supporter une prothèse amovible.

La plupart du temps, seul l'implant en Titane est proposé, parce qu'il a su s'imposer au cours des années par ses qualités mécaniques et fonctionnelles. Toutefois une alternative à l'utilisation d'un métal était recherchée puis mise au point.

L'inconvénient des implants dentaires en Titane

Les premiers implants en céramique ont été utilisés par le Professeur Sami Sandhaus (Suisse) en 1965 afin d'éviter le relargage des produits de la corrosion électrochimique du Titane.

Le Titane se corrode et des études montrent que le Titane relargué s'accumule localement autour de l'implant. Le Titane est exposé à la corrosion galvanique (présence de plusieurs métaux en bouche et Ph de la salive acide).

Le Titane est exposé à la corrosion par certaines bactéries. Une recherche de 1994 démontre une accumulation de particules de Titane dans les ganglions lymphatiques sous maxillaires et dans une moindre mesure dans des ganglions cervicaux.

Toutes ces études montrent bien que la résistance à la corrosion du Titane est imparfaite et que le relargage du Titane dans l'organisme est bien réel.

L'intérêt d'un implant en Zircone

Le matériau qui compose l'implant en Zircone (dioxyde de zirconium ZrO2 vitrifié à 1600 degrés) est inerte, sans conductibilité thermique ou électrique, il attire les cellules osseuses permettant l'ostéointégration, il permet d'obtenir un contact direct, intime entre l'os et l'implant.

La solidité est actuellement supérieure à celle du Titane, sa couleur blanche diminue l'aspect grisâtre que l'on trouve souvent autour des implants en titane.

L'absence de métal évite aussi les tatouages souvent dûs aux différences de potentiels entre les différents métaux présents en bouche.

La conception de l'implant en Zircone est un monobloc c'est à dire que l'implant et le pilier sur lequel reposera la couronne ne font qu'une seule pièce, il n'y a donc pas de jonction entre deux pièces métalliques vissées (l'implant et le pilier pour le titane), cela permet de diminuer la quantité de germes pathogènes présents et la nature du matériau ne permet que peu de plaque dentaire.

S'il est posé dans les règles de l'art en respectant scrupuleusement les indications, les résultats fonctionnels, biologiques et esthétiques sont de grande qualité.

L'implant en Zircone est préconisé dans les cas d'intolérance ou de réactions allergiques aux autres matériaux.

La restauration prothétique à l'aide d'implants en Zircone est une solution fiable et l'alternative pour une très bonne biocompatibilité sans corrosion due à un métal.

Le Professeur Sami Sandhaus va plus loin en disant que le Titane peut être biocompatible mais n'est pas immuno-compatible.

Il faut savoir aussi qu'un organisme peut évoluer dans le temps et qu une intolérance ou une allergie peut apparaître tardivement.

Des recherches faites par Yoshio Fujii en 2014 font apparaître un lien entre les implants en titane et les symptômes de patients électro-hypersensibles pilier (EHS).

Parmi les examens pré implantaires, celui qui consiste à vérifier et éventuellement éliminer des foyers infectieux sur les dents adjacentes est essentiel pour s'assurer de la réussite de l intégration osseuse.

La mise en place de l'implant en Zircone demande une attention particulière, principalement parce qu il est fait d'une seule pièce et qu'il faudra protéger la partie émergente (le pilier) de toute charge fonctionnelle pendant plusieurs mois. Il faudra pour cela réaliser une couronne provisoire n'ayant pas de contact avec la dent antagoniste, n'autorisant pas la mastication à son niveau, une solidarisation avec les dents adjacentes et une gouttière de protection pour éviter les mouvements intempestifs de la langue ou de la musculature.

Dès que l'ostéo-intégration le permet, le chirurgien dentiste peut prendre l'empreinte du pilier comme pour une dent naturelle en utilisant la technique simple du double mélange par exemple, ou des coiffes d'empreinte comme pour n'importe quel implant.

La couronne définitive sera tout en céramique et son adaptation sera minutieusement contrôlée. L'équilibration occlusale évitera des dysfonctionnements et des déséquilibres.

Les avantages des implants en Zircone :

  • Résistance mécanique supérieure aux autres matériaux céramiques utilisés dans le monde médical
  • Résistance à l'usure, à la corrosion et aux attaques chimiques
  • Une teinte naturelle claire proche de celle des dents pour une esthétique supérieure
  • Absence de métaux : la bio-compatibilité est donc meilleure que celle des implants en Titane

Inconvénients : le prix qui reste actuellement plus élevé que celui des implants classiques en Titane. 

Résumé sur l'implant dentaire en Zircone

Les implants en Zircone sont donc : non métalliquesnon conducteurs thermiquesnon conducteurs électriques, très résistants à la corrosion, esthétiques, n'interfèrent pas sur les scanners et Irm, et il n'y a pas de risque de dévissage avec le pilier, l'hygiène est facilitée.

Pour le Professeur Sami Sanhaus, reconstituer une suprastructure en céramique sur l'implant en Zircone équivaut à poser une couronne sur la racine d'une dent naturelle.

Article rédigé par le praticien le 18/10/2016

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr